Bienvenue sur le site intermodalite.com. Vous trouverez sur cette page les derniers articles & les dernières informations concernant le portail de l'Intermodalité. Site d’informations sur le transport & la logistique, vous avez la possibilité d’interagir sur chacun des articles soit en déposant un commentaire, soit en participant à leur notation. Vous avez la possibilité de déposer un article de fond en devenant membre du portail de l’Intermodalité, remplissez le formulaire afin d’obtenir les codes utilisateur.

Résultat de recherche auteur "CR"

  1. 02
    août

    Escapades Estivales : Le train du jaune

    Note 2.73/5 (73 votes)
    Posté par CR, 02-08-2013 à 14:41 | Commenter | Voir commentaire | nb: 1 nombre de commentaires
    Escapades Estivales : Le train du jaune

    Associer le train, la convivialité et l’escapade, le tout assorti de tarifs sociaux ou du nouveau Tikémouv de Midi-Pyrénées est une solution adaptée à tous pour découvrir les altitudes des Pyrénées sans se ruiner. Ce billet ne se veut qu’un bol d’air estival meublé par de petites propositions qui pourront vous inciter à découvrir les Pyrénées au travers de la modeste [...] intermodalité qu’offre le métro des Pyrénées. La ligne Toulouse - Puigcerdá donne accès à un carrefour des plus intéressants ou en Cerdagne se rejoignent Andorre, Espagne et France. Ce billet léger, ouvre à une joyeuse multimodalité. Cette multimodalité permet un accès à Andorre mais sans abuser des tolérances douanières. Par précaution, consultez le site de la Douane Française :
    http://www.douane.gouv.fr/page.asp?id=20
    Les michelines du Conseil Régional Midi-Pyrénées permettent une correspondance TER en gare d’Andorre l’Hospitalet
    Dont la gare a fait l’objet d’une rénovation partiellement financée par la Principauté d’Andorre.
    C’est un célèbre apéritif anisé qui a valu à cette ligne TER son surnom de « Train du Jaune ». Il est dommage que cette dominante ait pris le pas sur les escapades offertes au sommet de la ligne. Ce TER en effet vous dépose aux pieds de randonnées multiples et de tous les niveaux. En été, atteindre les lacs d’altitude après une marche modérée permet de mettre l’eau à la température qu’il faut dans le jaune. Des rencontres faunistiques et une flore exceptionnelle sont autant d’émerveillements. Surtout la quiétude du voyage ferroviaire offre une grande sécurité et dispense des bouchons routiers souvent très désagréables en pleine chaleur. C’est donc un voyage d’agrément pour les lèves tôt qui conserve sa fraicheur.
    La Catalogne et la Cerdagne offrent aussi des attraits touristiques ferroviaires tels le Train Jaune qui lui est un vrai train jaune ou encore le train à crémaillère de Nuria qui sont tous deux une évasion incomparable dans la nature Pyrénéenne. Et là s’il vous prend d’acheter quelques souvenirs, c’est l’Europe. Et pour le retour, pas de soucis, le train prend en charge fêtards et randonneurs fourbus.
    Changer de train à Latour de Carol, c’est aussi accéder à Barcelone à des tarifs de transports Espagnols normaux pour lesquels Tikémouv ne peut même pas rivaliser.
    http://www.claraco.com | EN SAVOIR PLUS | LIRE L'ARTICLE

    Catégorie : Transport voyageur | Origine de l'article : intermodalite.com
  2. 29
    juil

    Le transit français de fret en transport routier

    Note 2.88/5 (120 votes)
    Posté par CR, 29-07-2013 à 19:00 | Commenter | nb: 0 nombre de commentaires
    Le transit français de fret en transport routier

    Sur ces statistiques de 2010, la nationalité Française n’apparaît pas dans les effectifs significatifs des chauffeurs assurant le transit. La proportion de carburants achetés en France pour ces flux est aussi très faible et ne représente qu’une part minoritaire des volumes nécessaires au transit. Ces deux éléments montrent que le pavillon Français est aussi obligé de défiscaliser [...] dans la limite légale ses charges et sa fiscalité pour se maintenir à minima sur le marché du transport. Ces fortes contraintes ne peuvent s’imposer que sur les bassins qui n’ont pas d’alternative de contournement de la France, soit en maritime sur un même littoral soit en ferroviaire (Betuwe Line)
    Les entreprises Françaises sont aussi contraintes d’avitailler leurs en carburant dans les pays à fiscalité avantageuse.
    http://www.claraco.com | EN SAVOIR PLUS | LIRE L'ARTICLE

    Catégorie : Transport marchandise | Origine de l'article : intermodalite.com
  3. 29
    juil

    Transports en commun sur le canal : Le Waterbus

    Note 2.94/5 (70 votes)
    Posté par CR, 29-07-2013 à 11:16 | Commenter | Voir commentaire | nb: 1 nombre de commentaires
    Transports en commun sur le canal : Le Waterbus

    VILVOORDE - Avec cette péniche de 35 mètres affrétée par Brussels By Water, on peut désormais prendre le bateau à la place du métro. Le Waterbus, inauguré ce vendredi, usera le canal tout l’été, de Bruxelles à Vilvorde. Il est tout confort. Mais pas pressé…
    L’ambition du Waterbus est à nouveau de désengorger la capitale : alternative à la voiture, la navette joint le centre [...] de Bruxelles à Vilvorde, sur un trajet de 10 kilomètres, en parsemant la croisière de sept arrêts stratégiques, à proximité des transports en commun classiques, de parkings de dissuasion, de zones d'habitation, centres commerciaux, zones de loisirs et de tourisme. C’est à coup sûr une idée séduisante : avec la petite restauration à bord, le retour du travail pourrait prendre des allures d’apéro. Les vélos sont acceptés, le wifi est disponible et le prix est modique (2 à 3 euros). Il faudra tout de même s’y faire : avec une vitesse de croisière de 7km, il faut près d’une heure et demi pour joindre les deux bouts. Et attention, le Waterbus n’embarque des navetteurs que les mardis et les jeudis du 1er mai au 31 octobre. Mais le site internet le promet : « dans les années à venir: plus grande fréquence, bateaux plus rapides, plus de jours de navigation programmés... ». Et la ministre bruxelloise des Travaux Publics, des Transports et du Port de Bruxelles est déjà ravie: "Le Waterbus propose une solution de mobilité complémentaire en Région de Bruxelles-Capitale. Il est non seulement un mode de transport écologique qui évite les embouteillages, mais est aussi un mode de déplacement agréable et original. De plus, les voyageurs en Waterbus peuvent facilement prendre une correspondance en transports publics et peuvent également poursuivre leur voyage à vélo ou à vélo partagé. L'intermodalité est donc un des objectifs majeurs de ce projet", annonce Brigitte Grouwels.
    Toute une symbolique :
    A l'occasion de l'inauguration - de ce qui n'est encore qu'un projet pilote - Philippe Close a souligné toute la symbolique du Waterbus. "Bruxelles a souvent mal aimé son canal, la navette le réhabilite", note l'échevin du tourisme. "Mais bien plus, le Waterbus connecte une commune flamande à la capitale..."
    Il ne s’agit simplement que de bon sens. Alors que les infrastructures de transport public urbain ont des coûts de constructions qui ne permettent jamais d’espérer une quelconque rentabilité, bon nombre de ville ont une infrastructure fluviale gratuite qui ne demande que l’aménagement d’embarcadères et bien peu envisagent de l’exploiter.
    Pendant 20 ans, des passionnés ont essayé de promouvoir un concept baptisé « Nautibus ». Ce moyen de transport fluvial, imaginé pour exploiter l’infrastructure du Canal du Midi à Toulouse sur le bief de Matabiau était certes plus lent que la ligne B du métro. Son temps de trajet entre la Gare Matabiau et Ramonville était pénalisé de prés de 10 minutes, mais il offrait une croisière bien sympathique. Ce mode de transport qui réconcilie avec le fleuve et les canaux permet de transformer les déplacements domicile-travail en une croisière de détente dans un cadre encore préservé. De telles initiatives épargnent les lourds chantiers urbains et peuvent être d’une mise en œuvre immédiate. Hélas les élus à charge des transports , souvent issus du ferroviaire imposent leur culture lourde et dispendieuse car le rail semble leur avoir bouché tout autre horizon. L’expérience de Vilvoorde mérite d’être saluée. Espérons qu’elle transformera cet essai sympathique et pourra être dupliquée en France hors lignes anecdotiques comme le service organisé sur Bordeaux pour franchir la Garonne. Nautibus n’est pas plus décalé comme concept que le téléphérique urbain Télétram.
    http://www.claraco.com | EN SAVOIR PLUS | LIRE L'ARTICLE

    Catégorie : Transport voyageur | Origine de l'article : intermodalite.com
  4. 20
    juil

    Deux trains jaunes Touristiques à vocation TER

    Note 2.91/5 (77 votes)
    Posté par CR, 20-07-2013 à 21:55 | Commenter | nb: 0 nombre de commentaires
    Deux trains jaunes Touristiques à vocation TER

    Modernisation des Chemins de fer de Provence ... on continue ! Lundi 1er juillet, à été inaugurée la modernisation de la ligne métrique Nice-Digne... L’infrastructure a fait l’objet d’un premier plan de modernisation décidé en 2001 pour un montant de 22 M€. Il s’agissait notamment de sécuriser la ligne et d’augmenter sa capacité. Ce premier plan a été prolongé par un [...] second plan de modernisation plus ambitieux dans le cadre du Contrat de Projets Etat-Région 2007-2013. Dans ce cadre, la Région aura investi 60 M€ sur l’infrastructure avec ses partenaires et 20 M€ sur les autorails. Ainsi en quelques années, plus de 80 M€ auront été consacrés à la modernisation de la ligne. Le développement de la ligne des Chemins de fer de Provence entre Nice et Plan-du-Var s’inscrit dans une logique de report modal en zone urbaine et périurbaine de l’agglomération niçoise, tout en visant à créer des conditions favorables à un aménagement équilibré de ce territoire. Les travaux effectués sur la partie urbaine de la ligne posent les conditions de l’amélioration des performances de la ligne des Chemins de fer de Provence et permettront à terme de réduire la congestion urbaine et de faciliter les déplacements au sein de la métropole azuréenne, notamment par une meilleure intégration avec les autres réseaux de transports.
    Les opérations réalisées dans ce cadre sont :
    • renouvellement intégral de la voie ferrée sur 25 km et reprise des ouvrages d’art,
    • mise en accessibilité aux personnes à mobilité réduite des quais
    • sécurisation des passages à niveau,
    • mise en sécurité des tunnels.
    ... et, nous voulons continuer ... Un comité de pilotage de l'étude de développement de la ligne entre Nice et Plan du Var s'est tenu le même jour avec l'Etat, le CG06, la Métropole NCA et, bien entendu, la Région.
    Vers un scénario de développement ... avec une fréquentation estimée à 4500 usagers / jour au lieu de 1500 actuellement. Le scénario, à ambition croissante, a été retenu, il permettra:
    - un service cadencé à 15 minutes, avec 5 pôles d'échanges multimodaux ,qui nécessite le doublement de la voie de Nice à Gambetta,
    - l'électrification sur 25 km, à moyen/long terme,
    - permettant ensuite un cadencement à 10 minutes
    - nécessite également l'acquisition d'automotrices électriques et la construction d'un atelier situé, si possible, à Lingostière.
    Ce scénario va être étudié durant les mois à venir. Un nouveau comité de pilotage est prévu à la fin de cette année. Il a été demandé aussi de mieux définir le rôle de chacun des pôles d'échanges.
    Il est à noter une volonté politique des cofinanceurs d'améliorer les conditions de l'intermodalité (tarification, information, complémentarité de l'offre, ...).
    L’avenir du Train Jaune de Cerdagne qui relie Villefranche - Vernet-les-Bains à Latour de Carol est moins assuré que le train des Pignes. Après l’acquisition de deux automotrices Sadler, c’est toujours le parc historique d’origine, modernisé plusieurs fois, qui complète les services. Va et vient ferroviaire d’altitude, ce train voit ses fréquences réduites cette saison par décision de l’Etablissement Public de Sécurité Ferroviaire. C’est dire combien il faut ménager une infrastructure à bout de souffle. L’exemple du Conseil Régional Provence Alpes Côtes d’Assur devrait rassurer Languedoc Roussillon en lui montrant une sortie par le haut. Investir de manière réaliste peut valoriser ce TER et lui donner l’ambition de desservir directement Perpignan. Cette vision qui paraît utopique renforcerait l’axe Mer – Montagne entre Perpignan et La Cerdagne. Plutôt que d’agiter le spectre de la privatisation, des exemples Pyrénéens comme le train à crémaillère de Nuria ou celui de Montserrat, tous deux exploités par les chemins de fer Catalans montrent les résultats positifs d’une ambition ferroviaire. Mais nul besoin d’aller en Suisse ou au pays de Cervantes, la Région PACA a montré que la réussite du portage d’un tel projet ne dépend que d’une volonté politique parfaitement bien perçue par les populations des territoires desservis. En Cerdagne, le Petit Train Jaune a démontré depuis plus de 100 ans, la sécurité qu’il apporte l’hiver quand les routes sont enneigées et verglacées. De plus ce vénérable centenaire prouve que les ancêtres savaient déjà utiliser l’électricité produite par les chutes Pyrénéennes pour nous léguer un transport éco-environnemental. Ces territoires Pyrénéens, sans de gros investissements sauraient faire de ce projet un atout de développement cohérent. En ajoutant une desserte sur Puigcerdá ce dossier Transfrontalier pourrait être soutenu par des aides européennes. Avec de telles perspectives, la pose d’un troisième rail sur la voie normale de Villefranche à Perpignan ne semble pas insurmontable. L’exemple réalisé par la Région PACA pour le train des Pignes avec la seule force de ses finances, trouverait en Cerdagne des solutions facilitatrices inédites. Reste à convaincre les décideurs de la pertinence d’un tel projet en leur démontrant son attractivité pour les territoires.
    http://www.claraco.com | EN SAVOIR PLUS | LIRE L'ARTICLE

    Catégorie : Transport voyageur | Origine de l'article : intermodalite.com
  5. 18
    juil

    Enfouissement de l’autoroute à Valence

    Note 3/5 (74 votes)
    Posté par CR, 18-07-2013 à 14:10 | Commenter | Voir commentaire | nb: 1 nombre de commentaires
    Enfouissement de l’autoroute à Valence

    L’environnement devient peu à peu un moteur économique qui permet d’inscrire des projets dont la fonctionnalité économique n’est pas l’enjeu premier. Dans la Drôme, Valence qui fait montre d’un dynamisme intéressant a du hiérarchiser ses projets comme l’a fait le plan Duron. C’est pour le plus grand bonheur des Valentinois que l’enfouissement de l’autoroute a été [...] jugé prioritaire.
    Cette hiérarchisation volontariste du projet est parfaitement cohérente car Valence est tournée vers le fleuve de par son port fluvial et de par son port de commerce. Valence Agglo Sud Rhône Alpes et la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Drôme travaillent de concert pour harmoniser les projets et donner cohérence au développement de ce territoire.
    Le projet d'enfouissement de l'A7 à Valence à nouveau d'actualité

    Les études préliminaires du dossier de l'enfouissement de l'autoroute A7 dans la traversée de Valence (Drôme), vont pouvoir débuter maintenant que leur financement a été bouclé. Le projet est également inscrit au Schéma régional des infrastructures et des transports (SRIT). Cette annonce a été faite par Jean-François Carenco, préfet de la région Rhône-Alpes, ainsi que les autorités locales et la société concessionnaire de l'autoroute."C'est une journée exceptionnelle", s'est félicité Didier Guillaume, président du conseil général de la Drôme, qui se réjouit d'avoir obtenu que le gouvernement participe au financement de ces études. "Nous allons voir s'il est possible de réparer l'erreur historique" de l'actuel tracé d'autoroute, vieux de près de cinquante ans, qui "prive Valence de son fleuve", a-t-il ajouté. Les études seront réalisées d'ici fin 2014 par Vinci Autoroutes, co-financeur à hauteur de 1 million d'euros aux côtés du ministère des Transports pour 500.000 euros et du Conseil général de la Drôme et de la ville de Valence pour 500.000 euros également. Pour Alain Maurice, maire (PS) de Valence, qui rappelle que "la solution du contournement de la ville a été abandonnée", l'A7 est "une cicatrice qui coupe la ville de son fleuve". Dès 2008, la municipalité avait lancé une réflexion et fait réaliser une "étude d'opportunité" avant une "étude de préfaisabilité". "Le projet urbain de la reconquête des berges du Rhône est un véritable défi écologique et économique", a ajouté le maire qui veut notamment mettre en valeur l'important port fluvial "qui reçoit chaque année plus de 800 bateaux venus faire escale en provenance d'Europe du Nord". "C'est un pas qui permet que le dossier ne soit pas définitivement enterré" et qui montre que "l'Etat prend en considération l'étude" et que "ce dossier rentre dans la course", a pour sa part déclaré le préfet Carenco. Cela donnera "des données techniques et des idées claires" sur ce tunnel qui devrait faire quelque 2,5 kilomètres de long, sous l'emplacement actuel de l'A7. L'un des enjeux de ce chantier va être de maintenir la circulation sur l'autoroute pendant les travaux. L'étude de Vinci Autoroutes, concessionnaire notamment de l'A7, devra répondre à cette question, ainsi qu'à tous celles concernant l'environnement et la sécurité. Une 4e voie, permettant la circulation d'urgence, est également à l'étude. "Nous sommes fiers que le ministre (Frédéric Cuvilier, ndlr) nous mobilise sur l'une des trois sections autoroutières les plus fréquentées de France", s'est félicité Pierre Coppey, PDG de Vinci autoroutes qui relève que "chantier s'inscrit dans un jeu de contraintes complexes: urbaines, hydrauliques et circulation". Vinci Autoroutes, qui gère 4.385 kilomètres d'autoroutes en France, a déjà à son actif notamment la réalisation du tunnel de l'A86, deux tunnels de 10 kilomètres en duplex réalisés dans une zone à l'habitat très dense dans les Hauts de Seine, et le tunnel du Violay (Loire) sur l'A89 long de 3,9 kms. L'avant-projet sera suivi d'un débat public avant la décision d'entreprendre ou non la réalisation de ce chantier d'un coût global estimé à plusieurs centaines de millions d'euros.
    Source : batirama.com / AFP 12 juillet 2013
    http://www.claraco.com | EN SAVOIR PLUS | LIRE L'ARTICLE

    Catégorie : Infrastructure | Origine de l'article : intermodalite.com
  6. 18
    juil

    Extrapolations futuristes

    Note 2.71/5 (78 votes)
    Posté par CR, 18-07-2013 à 13:58 | Commenter | Voir commentaires | nb: 3 nombre de commentaires
    Extrapolations futuristes

    En cette période estivale, intermodalite.com prend la liberté d’aborder des sujets plus légers et d’envisager les extrapolations qui pourraient être accessibles dans la deuxième moitié de ce siècle. Certes, les évolutions sont toujours effectuées par petites touches mais à ce terme, le panorama des transports et leur complémentarité pourrait avoir intégré des dimensions [...] technologiques assez inattendues. En particulier les frémissements techniques que nous entrevoyons aujourd’hui pourraient faire l’objet d’une accélération importante dans leur évolution. Des systèmes tels le train à sustentation magnétique ou autres pourraient s’immiscer familièrement dans la vie de tous les jours.
    L’une des constantes dans les évolutions est l’objectif d’atteindre des vitesses sans cesse plus élevées. Sur le plancher des vaches, circuler avec de tels objectifs à déjà atteint des limites en ce qui concerne la protection des infrastructures contre l’envahissement et quant au guidage. Déjà les trains à sustentation magnétique ont apporté des réponses en proposant des voies soit en tunnel par tubes continu, soit sur pilotis. C’est donc vers un système mi train, mi avion que nous pensons que le futur sera décliné.
    Deux projets peu connus ont attiré notre attention : Clip-Air qui est une solution de transport combinant les avantages du train et de l’avion et Horizon qui propose un concept similaire, plus avancé et que nous vous présentons. Horizon vise un rapprochement entre les trains et les avions. Horizon associe l’avion, utilisé pour effectuer de grandes distances intercontinentales et le train qui assurera sa mission urbaine et interurbaine actuelle. Horizon se présentant comme une aile volante capable de venir fixer des rames de train sans que les voyageurs n’aient à en descendre. Horizon va beaucoup plus loin puisqu’en réalité, l’aile volante ne se posera quasiment jamais. Les trains seront en état de sustentation magnétique, à la façon du Maglev japonais. En ce sens, ils seront alimentés par induction et ne toucheront jamais directement le sol. L’aile quant à elle viendra se positionner sur des axes spécialement prévus pour opérer le largage et la fixation des rames. Et des modules à induction situés sur le côté des ailes permettront à l’ensemble de se recharger le temps d’effectuer le transfert. Une fois en vol, les voyageurs pourront se déplacer dans l’avion et profiter d’un cockpit presque intégralement réalisé en verre pour profiter du paysage et de vues magnifiques. Divers services devraient également leur être proposés.
    Le train à sustentation magnétique est déjà plus lisible. Au Japon, le Maglev est déjà en exploitation et circule à des vitesses bien plus élevées que les trains à grande vitesse guidés par des rails. En Allemagne, Siemens est également en recherche et dispose des acquis technologiques pour proposer les produits de cette génération. Bien entendu le couplage de tels trains avec l’aile volante Horizon est encore dans une plage située entre fiction et réalité. Si les progrès technologiques continuent sur leur lancée actuelle, il n’est pas irréaliste de penser qu’à l’horizon 2050, de tels concepts seraient en voie d’aboutir. Certes, cette vision est une proposition très futuriste. Néanmoins, il est incontournable d’envisager des modes minimisant leur impact sur les sols. L’aérien est transparent pour les liaisons interportuaires et le Maglev sur pilotis est un compromis sécuritaire évitant les fractures topographiques. En outre, la possibilité de trouver des énergies alternatives à l’énergie fossile pour ces modes aura un impact environnemental conséquent pour la préservation de la planète. La sécurité de ces transports tranche déjà avec les modes routiers et ferroviaires qui en sont toujours à comprendre comment supprimer les passages à niveau et sécuriser leurs emprises trop facilement accessibles.
    http://www.claraco.com | EN SAVOIR PLUS | LIRE L'ARTICLE

    Catégorie : Transport voyageur | Origine de l'article : intermodalite.com

Robert & Gilles CLARACO Fondateurs du portail de l’intermodalité intermodalite.com